40 ans du Jourdain…40 témoignages et plus…

cropped-jourdain_signature_siteweb.jpg

EN CETTE ANNÉE OÙ NOUS CÉLÉBRONS LE 40e ANNIVERSAIRE DU CENTRE CHARISMATIQUE LE JOURDAIN, NOUS VOUS PRÉSENTONS  DES TÉMOIGNAGES DE PERSONNES DE L’ÉQUIPE QUI ONT ÉTÉ TOUCHÉES PAR UNE PAROLE DE DIEU. CETTE PAROLE A MARQUÉ ET CONTINUE DE SOUTENIR CES TÉMOINS.


40 MAGNIFIQUES TÉMOIGNAGES…IL VOUS FAUT LES LIRE JUSQU’AU 40ième ! ET DÉROULER VERS LE BAS…

1er de 40

UN PASSAGE DE LA PAROLE DE DIEU QUI A MARQUÉ MA VIE : « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi ; mais c’est moi qui vous ai choisis et vous ai établis pour que vous portiez du fruit… » Jn 15, 16

Mon désir d’être prêtre date de ma plus petite enfance où, dès l’âge de huit ans, je jouais au prêtre en découpant les papiers en forme d’hosties. J’ai alors vécu une enfance dans l’éducation catholique que nous recevions à l’école catholique étant en même temps servant de messe.

Entré au séminaire à l’âge de 14 ans, je voulais être prêtre, surtout comme mon curé : le Père Frédéric, bénédictin d’origine suisse-allemande ; homme dynamique, serviable… Je croyais que c’était moi qui avais choisi d’être prêtre et je faisais tout pour atteindre cet objectif sans y parvenir.

À partir du moment où j’ai tout abandonné au Seigneur, tout s’est replacé et j’ai compris que c’est lui, Dieu, le premier qui nous choisit et nous établit pour produire du fruit. J’en ai fait ma devise d’ordination sacerdotale.

Père Parfait Magloire MBIDA, msa
Animateur spirituel, Centre charismatique Le Jourdain


2e de 40

La Parole qui me fait vivre c’est : «L’Eucharistie est le remède pour tous nos besoins.»

Un jour, lorsque j’étais à genoux devant le tabernacle, je priais. Après ma prière, j’offre toutes les souffrances du monde au Seigneur; une personne qui s’est enlevée la vie, une autre qui a le cancer et une autre vit une séparation.

Et là, j’avais des larmes dans les yeux. J’ai dit à Jésus : Qu’est-ce qu’on fait avec tout cela?

Il m’a dit : «LE SUIS LE REMÈDE.»

J’ai compris que : «Jésus Eucharistie est le remède à tous nos besoins

Paul Salvas


3e de 40

Voici quelques Paroles de Dieu qui m’ont aidée dans mon cheminement : «Cherchez d’abord la plus grande gloire de Dieu et sa justice et le reste vous sera donné par surcroît.» Au début de mon engagement au Jourdain, cette Parole de Dieu me fut donnée et elle a été comme un phare sur ma route. Elle m’a dit que l’essentiel, c’est de connaître la volonté de Dieu et de tout faire pour lui être fidèle.

Nous savons que sa volonté c’est que nous nous aimions les uns, les autres comme Lui, Dieu, nous a aimés et il a donné sa vie pour nous sauver.

Dans tout ce que je fais, dans la mission qu’il me confie, je suis sensible aux autres, je reste dans la charité, dans l’amour. Je suis attentive au travail de chacun, essayant de les soutenir du mieux que je peux. Il me demande d’être un autre lui-même. Que j’écoute, que j’accueille, que je prie comme lui et qu’en me voyant, on reconnaisse que je suis enfant de Dieu, sœur de Jésus Christ, soutenue par l’Esprit Saint. C’est sa gloire que nous portions beaucoup de fruits.

Si je fais ce qu’il me demande, je suis assurée de sa bénédiction, de son soutien moral et spirituel ainsi que de son réconfort. J’ai aussi la certitude qu’il ne me manquera de rien et que rien, non rien ne me séparera de l’Amour de Dieu, Père, Fils et Esprit Saint.

Il me dit que ce n’est pas mon combat, mais que c’est le sien et que c’est dans ma faiblesse que je suis forte, de sa force.

Je ne puis que lui dire : «Seigneur, c’est toi ma force, mon rocher, mon salut, tu es le rempart de ma vie. Avec toi, je peux tout, mais sans toi je ne puis vraiment rien faire.»

La Parole de Dieu est pour moi une nourriture, un guide et un soutien chaque jour.

Carmelle Racine-Jetté


4e de 40

«Soyez sans cesse dans la louange.» Plusieurs Paroles de Dieu m’ont fait vivre,  mais ce qui demeure en moi depuis plusieurs d’années de cheminement, c’est : «Soyez sans cesse dans la louage». Dans Job, il est dit : Si nous remercions Dieu lorsque tout va bien, pourquoi ne pas le remercier lorsqu’ il y a des difficultés?

Cette invitation à la louange est ma force, mon soutien, mon réconfort. Dès que je vis une difficulté ou que des personnes que j’accompagne vivent des épreuves, spontanément monte en moi cet impératif : Louons le Seigneur pour ce  qui se passe sachant bien que Dieu est Amour et que tout ce que Dieu permet que je vive, c’est de l’amour.

Il est présent dans ce que nous vivons et surtout, il sait tirer le plus grand bien de toutes les situations que nous rencontrons. Il est dit dans la Parole que : « Dieu habite la louange de son peuple.» 

Jean-Paul Jetté


5e de 40

PAROLE DE DIEU, Isaïe 53, 5 :  «DANS SES BLESSURES, NOUS TROUVONS LA GUÉRISON» Le prophète Isaïe annonce, dans le chant du Serviteur, que le Seigneur s’est chargé de mes souffrances et de mes douleurs.

Au début de mon cheminement, cette parole a été pour moi et est encore aujourd’hui, une source intarissable de miséricorde, de consolation, d’amour et d’espérance. Par sa mort et sa Résurrection, malgré mes faiblesses et mes misères, je suis assurée, qu’avec sa grâce, j’aurai la vie éternelle.

Sois béni, Seigneur Jésus, pour ton Amour infini.

Lucille Renaut


6e de 40

La Parole de Dieu dans ma vie : Lorsque pour la première fois on m’a expliqué ce qu’était le Renouveau Charismatique, j’ai trouvé formidable de découvrir cette Parole de Dieu sur les charismes : «Il y a diversité de dons spirituels, à l’un c’est un discours de sagesse qui est donné par l’Esprit; à  tel autre un discours de science, selon le même Esprit;  à un autre la foi, dans le même Esprit, à tel autre les dons de guérisons, dans  l’unique Esprit; à tel autre  la puissance d’opérer des miracles; à  tel autre la prophétie; à tel autre le discernement des esprits; à un autre la diversité de langues, à tel autre le don de les interpréter. Mais tout cela c’est l’unique et même Esprit qui l’opère, distribuant ses dons à chacun en particulier comme il l’entend.»  1 Corinthiens 12, 4-11. Quelle joie de savoir que cette parole s’accomplissait encore aujourd’hui.

Puis j’ai passé l’année 1974 près de l’Université où mes deux colocataires suivaient des cours  à la faculté de théologie; j’ai vécu de près tout le bouleversement de l’après Concile et la foi tranquille de mon adolescence a été secouée.

Ma prière était devenue très aride. A partir de ce moment, ma Bible s’ouvrait souvent sur ces versets : «Les bontés du Seigneur c’est qu’elles ne sont pas finies! C’est que ses tendresses ne sont pas achevées! Elles sont neuves tous les matins» (Lamentations 3, 22-23).

Plus tard j’ai fréquenté un merveilleux groupe de prières à Longueuil et en 1983 ce fut Le Jourdain où les bontés du Seigneur ne cessent de pleuvoir; et je peux goûter cette Parole : « Si quelqu’un m’aime, il observera ma Parole et mon Père l’aimera; nous viendrons  à  lui et nous établirons chez lui notre demeure». (Jean 14,23).

Hélène Frost


7e de 40

Une Parole de Dieu qui est pour moi un guide, c’est : «Ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas qu’on vous fasse.»

Toute la Volonté de Dieu est dans ces quelques mots et je pense aussi, que c’est la meilleure façon de garder les commandements de Dieu.

Cela plaît à Dieu parce que en observant cette parole, je suis attentive aux autres, je ne juge pas, je ne condamne pas. Si une personne a besoin de mes services, j’essaie de l’aider le mieux possible.

Il y a aussi le pendant de cela qui fait que  je pose des gestes pour aider, pour soulager, pour réconforter ceux qui en ont besoin. L’Esprit Saint m’accompagne chaque jour.

Yvette Vinet


7e de 40

Par la Parole de Dieu, je chante les merveilles du Seigneur. Ce chant dit mon grand désir que l’ «Amour de Dieu soit répandu dans tous les cœurs.».

J’ai rêvé, oui j’ai rêvé souvent d’une cité où dès le réveil, le guai soleil me ferait chanter pendant que les gens s’aimeraient vraiment.  Tous, nous avons des rêves sur le Jourdain. Le premier contient tous les autres. « Que le Christ soit mieux connu, aimé et servi. »

Mon souhait est que nous soyons une maison missionnaire afin que la parole de Dieu annoncée par l’Évangile se répande partout  et que par notre témoignage un grand feu de paix, de joie et d’amour s’allume dans les cœurs comme Jésus nous l’a dit : « Je voudrais qu’il soit déjà allumé.» Je prie le Seigneur que ce feu soit allumé en chacun de nous par les charismes et en tous ceux que nous rejoindrons; qu’une étincelle de ce feu nouveau se répande partout où l’Esprit-Saint nous enverra pour qu’ensemble nous devenions un grand feu de joie.

Nous ne louerons jamais assez le Seigneur de nous avoir réunis dans cette maison de prière. Les voies de Dieu sont mystérieuses et insondables.

Pour ce faire, je demande au Seigneur de bénir toutes les personnes responsables de cette mission ainsi que ceux et celles qui s’engagent bénévolement à la suite du Christ qui ne cesse d’interpeler. En réponse à cette invitation qu’une grâce nous soit donnée afin que ce plan d’amour se répande et qu’il trouve en chacun de nous tous, de vrai adorateurs en esprit et en vérité.

Je te rends grâces Seigneur, d’avoir caché ces choses aux sages et aux savants et de les avoir révélées à ceux qui te cherchent, les petits du royaume. Un prédicateur nous disait dans une retraite à propos de paroles qui sont prononcées  en mal contre une personne…  Voici l’image qu’il nous donnait : c’est comme une oreille remplie de plumes que le vent emporte.

Moi, je voudrais que les paroles de l’Évangile se répandent de la même façon. Cette fois par le souffle de l’Esprit-Saint. Ce que je nous souhaite à tous.

Sœur Céline Émond


8e de 40

«Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps». Mt 28,20». Voici la Parole de Dieu qui a changé ma vie.

Étant une maman monoparentale avec deux jeunes préadolescents, difficiles à guider dans  le chemin de Dieu; ils refusaient d’aller à la messe.

N’ayant pas trouvé de travail  dans mon domaine, je prenais les emplois qui passaient. Ce n’était pas toujours facile, j’étais appelée à toutes heures du jour, du soir ou de la nuit. La vie était lourde sur mes épaules, mais voilà que chaque dimanche  matin  à ma paroisse, St-Vital, c’était écrit en gros en avant : «Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps». (Mt 28,20). Je sentais que Jésus était avec moi, je n’étais plus seule. Toute ma vie a pris un sens à ce moment. Le Seigneur est entré dans ma vie.

Voilà, c’est le début de mon cheminement et toujours je marche avec Jésus.

Marlène Lesage


9e de 40

La Parole de Dieu qui me soutient :  ‘’Ma grâce te suffit car ma puissance se déploie dans la faiblesse; lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort. (2 Corinthiens 12, 9-10)’’.

‘’Ma grâce te suffit’’ Merci d’être là dans ma vie, de pouvoir converser, Toi et moi, comme des amis qui s’aiment.  Le jour où j’ai ouvert mon cœur à ta présence, cela  a changé ma vie.

Aujourd’hui, cette place que tu prends dans mon cœur, est ma raison de vivre. Un jour, je  t’ai donné mon OUI et je suis conscient que je t’appartiens en premier lieu. Toi, Seigneur, tu as aplani beaucoup de sentiers pour moi. Garde-moi toujours tout petit devant mes frères,  humble et pauvre pour te servir à jamais; que ce soit dans les larmes ou dans la joie, garde-moi toujours près de Toi.

Je veux te confier le Jourdain, c’est ta maison. Je te demande d’en prendre bien soin. On prend des petits et des grands miracles, on accepte tout, Seigneur. Merci! Car tout  est de Toi, par Toi et pour Toi…À Toi soit la gloire éternellement. Amen!

Jacques Mathieu.


10e de 40

Ma force est dans la Parole de Dieu : «Ne vous inquiétez de rien; mais en tout besoin recourez à l’oraison et à la prière, pénétrées d’actions de grâces, pour présenter vos requêtes à Dieu.  Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, prendra sous sa garde vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.» Ph 4:6-7)

C’est une parole de Dieu que j’avais apprise par cœur lors de périodes où je m’inquiétais. Cette parole montre l’importance de la louange jointe aux prières de demande et que le Seigneur est toujours prêt à nous donner sa paix. Une paix pas comme le monde peut donner mais comme Dieu seul peut donner.

Claude Sauvageau


11e de 40

Ma Parole de Dieu est la suivante: Au pied de la Croix…voyant sa Mère et près d’Elle le disciple qu’Il aimait, Jésus dit à sa mère: « Voici ton Fils ». Puis Il dit au disciple « Voici ta Mère ». (Jean, 19, 26-27)  A travers Jean, Jésus nous donnait Marie comme Mère.

Je remercie le Seigneur qui m’a permis, par mes parents en premier lieu, et par mes éducatrices, les Sœurs de Sainte-Anne, d’apprendre à connaître Marie, à La prier et à expérimenter Sa Présence dans ma vie.

Marie, l’Épouse de l’Esprit-Saint, nous rend docile aux inspirations de l’Esprit. Combien de fois Marie m’a aidée à dire « Fiat » face à des vouloirs divins plus difficiles à vivre, et à chanter « Magnificat » pour les bontés du Seigneur dans ma vie !

Je remercie Marie d’avoir mis sur ma route des personnes qui m’ont fait connaître le Renouveau Charismatique et  les Centres de prière, comme le Jourdain, maisons qui aident les personnes à grandir dans leur esprit de prière, de foi et de service.

Sœur Lise Duquette


12e de 40

La Parole de Dieu qui m’a touchée par sa puissance et qui a changé ma vie :

La parole de Dieu me fut adressée en ces termes lors d’une effusion de l’Esprit Saint le 25 février 1982. « Avant de te former au ventre de ta mère, je te connaissais; avant que tu ne sortes de son sein, je t’avais consacrée, je t’avais établis prophète des nations. Ne dis pas que tu ne sais point parler et que tu es trop jeune. Tu iras partout où je t’enverrai et tu diras tout ce que je t’ordonnerai. Je suis avec toi pour te protéger. Je mets mes paroles dans ta bouche pour édifier et pour planter. » (Jérémie 1, 4-9).

J’avais cheminé durant cinq ans avec un groupe de prières,  puis j’ai déménagé dans une autre paroisse. Je me rendais pour la première fois dans cette nouvelle paroisse ce 25 février 1982, pour la soirée de prière. Il y avait un homme à l’entrée principale de l’église qui m’a parlé : il pensait que j’allais à la pratique de la chorale et il insistait pour que j’aille à la pratique de la chorale.

Il ne voulait pas que j’aille au groupe de prière. J’avais beau lui dire que je ne savais pas chanter et que je faussais beaucoup, mais il insistait toujours, il me disait que tout le monde pouvait chanter, et qu’il avait besoin de moi pour sa chorale, j’ai été tenté d’aller à la chorale…..finalement, après quelques minutes  il m’a indiqué le local de la réunion de prières au sous-sol de l’église. Quand j’ai ouvert la porte du local de prières, le couple responsable du groupe de prières sortait par une autre porte derrière l’église….J’ai failli les manquer.

Ils m’ont amené avec eux en auto à la paroisse voisine pour l’effusion de l’Esprit Saint à la fin d’un séminaire de Vie dans l’Esprit. Je n’avais pas assisté à ce séminaire et je  ne connaissais pas l’imposition des mains, même si j’avais été durant cinq ans dans un autre groupe de prières. C’était l’effusion de l’Esprit Saint ce 25 février 1982.  Je ne connaissais pas la personne qui m’avait imposée les mains pour que je reçoive l’Esprit Saint et qui a prophétisé cette parole de Jérémie qui m’avait beaucoup touchée.

Je sentais l’Amour de Dieu le Père pour moi. Je ne me sentais plus comme un déchet de la société, mais comme une enfant de Dieu, aimée de Dieu. Plusieurs années plus tôt, un 25 février j’avais dit papa pour la première fois à mon père terrestre, mais là, ce 25 février 1982, je disais PAPA à mon  vrai Père du Ciel pour la première fois. J’avais soif de la Parole de Dieu. J’ai commencé à lire la Bible de plus en plus souvent.

J’aimais  me nourrir de toutes ces belles Paroles. J’ai redécouvert mon cœur d’enfant, enfant du Père Éternel, je lui parlais souvent dans mon cœur, comme lorsque j’étais petite sur le chemin de l’école primaire. En septembre 2016, cela fera 40 ans que je fais partie de groupes charismatiques.

Lyne


13e de 40

Quelle Parole de Dieu a changé le cours de ma vie ? En réalité, c’est chaque jour que la Parole de Dieu m’émerveille et change ma vie à travers les extraits lus lors des célébrations eucharistiques.  D’abord une 1 ère lecture, ensuite, un psaume et l’Évangile.  À cela s’ajoutent les textes de la Liturgie des heures.

Tout dans la Bible me concerne et m’interpelle.  Je crois, pourtant, que le passage le plus percutant dans ma vie est celui du Notre Père…Matthieu 6, 6-13)

« Pour toi quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte, et prie ton Père qui est là, dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. » (Matthieu 6, 6)

Cette prière du Notre Père apprise enfant, je l’ai oubliée pendant un temps de ma vie.  Quand elle est remontée dans ma mémoire, je songeais : Comme cette prière est belle !  Qui donc l’a composée ?  C’est sans doute lors de la lecture de Matthieu à l’église que j’ai compris que c’était Jésus lui-même…  Voici cette prière, aussi brève qu’essentielle, telle que nous la retrouvons dans nos Prions en Église, à l’exception du dernier verset (Matthieu 6, 13).  Ce verset, je le présente tel que l’Église l’a récemment reformulé en utilisant des mots un peu différents (Voir La Bible traduction officielle liturgique, 2013).

« Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.  Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.  Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.  Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. »  (Matthieu 6, 7-13)

Oui, par sa puissance, cette Parole de l’Évangile a très certainement changé le cours de ma vie, en la tournant un peu plus vers Dieu jour après jour…  Et cela, depuis qu’elle est remontée dans ma mémoire et que j’ai découvert que c’était Jésus lui-même qui nous l’avait enseignée.

Pauline Adam


14e de 40

La parole qui a transformé ma vie est celle de Matthieu 7:7 « Demandez et vous recevrez; cherchez et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira la porte. » Alors que j’étais profondément ancrée dans l’ésotérisme, du spiritisme et du nouvel âge, plus rien n’allait. Je descendais de plus en plus dans les profondeurs des ténèbres et ma vie devenait misérable.

J’ai vécu une séparation, subit un accident d’automobile, perte financière, rejet de la famille et également des amis et s’en suivit une profonde dépression. J’avais atteint le fond du baril. N’ayant plus aucun repère, ni secours, j’ai mis les genoux par terre, et j’ai pleuré en regardant le ciel, découragée et j’ai prié Dieu de venir à mon aide, de me sortir de cette noirceur.

Quelque temps plus tard, un de mes frères m’a parlé d’une maison de prières qui offrait des sessions de guérison intérieure. Dans mon état, je me suis dit que ça ne pouvait pas être pire. J’y suis donc allée, malgré des découragements de mon milieu. J’ai alors rencontré des personnes qui vivaient et qui partageaient la Parole de Dieu, mais aussi des personnes qui m’ont fait comprendre que j’étais une enfant aimée de Dieu le Père. Si tout le monde me laissait tomber, lui serait toujours là, présent à mes côtés.

« Tu as du prix à mes yeux ET je t’aime » Isaïe 43,4. Dans cette maison, le Père Plante nous a partagé tout l’amour de Dieu par ses paroles, ses enseignements et à travers tout son être. Il m’a parlé et montré tout le bien que Dieu fait dans la vie de ceux qui se tournent vers lui. Il m’a montré comment ouvrir la porte de mon coeur au Seigneur Jésus et m’a fait comprendre que commence la guérison dès que l’on accepte Jésus comme seul Sauveur et Seigneur.

Puis le Seigneur s’est penché sur mes blessures et mes faiblesses pour me guérir, me libérer et donner un sens nouveau à ma vie. Son Esprit Saint est descendu sur moi pour m’éclairer et dégager toutes les zones obscures de mon être physique et psychologique.  Car Il est le chemin, le seul. Lorsque ma vie n’était que désespoir, j’ai demandé à Dieu le Père de m’aider, moi pécheresse qui s’était détournée de lui, j’ai cherché et j’ai trouvé sa grande miséricorde, j’ai frappé et on m’a ouvert les portes de SA maison.  Merci à toute l’équipe du Jourdain.

Thérèse Gagnon


15e de 40

La Parole est vivante, elle me parle au plus profond de mon cœur. J’aimerais témoigner de trois Paroles qui ont laissé une marque indélébile dans ma vie  :

« Yahvé » (Exode 3:15) (Buisson ardent), « Qu’il te soit fait selon ta foi » (Matthieu 8:13), « Ta foi t’a sauvée ! Va en paix » (Luc 7:50).

Au début des années 90, je participai à des rituels et cérémonies de spiritualité amérindienne (animisme, méthodes archaïques d’extase). Sans trop le savoir, je venais de troquer mon Dieu pour leurs dieux ; l’Esprit saint pour leurs esprits. J’étais loin de me douter des conséquences désastreuses que cela aurait par la suite. Un mal de vivre poignant s’empara de moi : je voulais mourir…

Plus tard, je reçus d’un médecin un diagnostic possible de mort (pas séronégative, ni séropositive pour le VIH, à cheval sur la clôture en quelque sorte). À ce moment, le nom de YAHVÉ gronda et monta en moi. Je reconnus aussitôt le Dieu de mon enfance, mon Créateur, celui qui m’avait créé de toute pièce et qui avait le pouvoir de me recréer à volonté. Non seulement je ne voulais plus mourir, mais je voulais vivre pour avoir un enfant. Je lui demandai pour ma vie et je crus qu’il en avait été ainsi.

 Cette expérience mystique fut accompagnée d’une foi inébranlable. Je ne savais pas si j’allais avoir un enfant un jour (comment cela se ferait-il ?), mais je savais que j’allais vivre. Cinq ans plus tard, je me retrouvai enceinte avec un diagnostic de VIH confirmé par la présence d’anticorps à un virus qui lui n’était toujours pas détectable même aux seuils les plus bas des tests accessibles à la recherche médicale. Je décidai d’aller de l’avant avec la grossesse. Quand l’inquiétude me gagnait, cette expérience mystique me revenait en mémoire et elle prenait le dessus, toujours.

Le Seigneur est venu me chercher avec cet enfant. Je renouai avec l’Église et entrai dans une longue période de purification. Le Seigneur me fortifia en me permettant de voir agir sa Grâce dans ma vie. Celle-ci descendait sur l’enfant pour moi. Comme j’ai pleuré de gratitude et de contrition à cette époque.

Combien de fois avons-nous lu dans la Bible « qu’il te soit fait selon ta foi » ou « ta foi t’a sauvée, va en paix » ? Je bénis le Seigneur, Dieu trois fois saint, pour cette immense grâce.

Martine

  1. B. La recherche médicale me considère comme une <elite controller> ou une personne chez qui le virus ne se développe pas (1 personne sur 300 ou 0,33 % de la population VIH). On ne détecte toujours pas le virus dans mes formules sanguines et cela sans prise de médicament depuis plus de 20 ans. Par conséquent, je ne suis pas infectieuse et le facteur de transmission à mon enfant était nul à l’époque. Nous le savons aujourd’hui grâce aux avancées de la recherche. Mais le Seigneur savait déjà tout cela Lui, grand est son Nom !

Martine


16e de 40

CE QUE DIEU A CHANGÉ DANS MA VIE : TOUT!  TOUT!  TOUT!

C’est la Parole de Dieu qui m’a toujours soutenue dans mes doutes et mes faiblesses. C’est spécialement par cette parole que je sais aujourd’hui que je suis aimée: «De toute éternité, je vous ai choisis.»

Je le sais avec ma tête bien sûr, mais surtout avec le cœur. Grâce au Jourdain, nous avons continué à  nourrir notre foi dans l’animation musicale. Nous avons eu la chance d’approfondir notre amour et notre connaissance de Dieu par les enseignements, les sacrements et les échanges amicaux vécus au Jourdain. C’est par le Renouveau Charismatique que nous avons choisi de servir le Seigneur.

Depuis déjà plusieurs années nous avons vécu  et vivrons encore de très beaux moments d’intimité avec Dieu et ce, grâce au Jourdain. Encore merci à vous tous! Union de prière.

Pauline Mathieu


17e de 40

«Lève-toi, prends ton grabat et marche (Jean, 5,8)». et «Car je vais créer des cieux nouveaux et une terre nouvelle (Isaïe, 65,17)».

Il y a quelques années, dans des circonstances difficiles, j’ai quitté un emploi bien rémunéré, assuré, avec fonds de retraite mais qui m’empoisonnait la vie. Cela a déclenché en moi une réaction inattendue : j’ai paniqué et je suis tombée dans une dépression psychologique.

Je n’arrivais pas à me ressaisir. Je vivais beaucoup d’angoisse, je faisais de l’insomnie et je ne pouvais pas rester seule. Tout était noir devant moi. Je ne voyais aucun avenir possible. Ces deux Paroles de Dieu m’ont alors été données, par des amis, dans la prière. J’ai alors  bénéficié des bienfaits des ministères d’imposition des mains.

Aujourd’hui, je peux témoigner que ces Paroles de Dieu se sont réalisées. Soutenue par la grâce de Dieu, je me suis mise en marche dans ma vie et dans ma foi. Alors, le Seigneur a recréé un ciel nouveau, une terre nouvelle.

Puis le Seigneur m’a amené vers un nouvel emploi sur mesure pour moi. Il m’a montré que je pouvais avoir confiance en lui à 100% et qu’il s’occupe de moi dans les moindres détails. Merci Seigneur Jésus!

Lucie


18e de 40

Voici la Parole de Dieu qui marqua ma route, une troisième conversion et par sa puissance a changé le cours de ma vie…de foi?

« Pour ce qui est des dons spirituels, frères, je ne veux pas vous voir dans l’ignorance, quand vous étiez païens, vous le savez, vous étiez entraîné irrésistiblement vers des idoles muettes. C’est pourquoi, je vous le déclare: personne, parlant avec l’Esprit de Dieu, ne dit: « Anathème à Jésus » et nul ne peut dire: « Jésus est Seigneur », s’il n’est  avec l’Esprit Saint. »  (1 Cor 12, 1-3)

L’élément déclencheur  fût mon mal de vivre de l’époque, puis c’est sans doute ma première soirée au groupe de prière charismatique de ma paroisse du Bon Pasteur. Car, invité par mon épouse à y faire un tour, sans obligation de ma part advenant que je n’aime pas mon expérience.

Mais quelle expérience se fût, ce soir là on expliquait les origines des groupes de prière, les premières communautés et les dons de l’Esprit Saint, aussi on me donna une bible TOB neuve pour accompagner les autres participants.

Puis,   discrètement je demandai un test à l’Esprit Saint de me donner une parole, j’ai donc coupé la bible  dans 1 Corinthiens 12, 1-3 ! Pas de hasard ! À l’instant même, une joie et une profonde émotion me saisirent. C’est donc cette belle soirée d’été 1978 inoubliable et elle marquera le point tournant dans ma vie.

Depuis l’Esprit Saint accomplit en moi ce que je croyais impossible: l’homme nouveau renait…au service de son Église!  Depuis 38 ans, je chemine et depuis 2010 je suis bénévole au Jourdain…

Michel R. Lalonde


19e de 40

«Aimez-vous les uns, les autres»,

Voilà la Parole de Dieu qui m’a été enseignée dans un songe. Alors que j’étais athée et que je faisais de la méditation avec les chakras, un soir du mois de novembre dans un petit appartement minable, je décidai sagement de me coucher tôt.

Une parole me vint à l’esprit : «Aimez-vous les uns les autres.» Ainsi, j’ai eu une pensée d’amour pour ma mère, ensuite mon père, mon frère, l’autre frère, tous mes oncles, cousins, cousines et toute la grande famille.

Alors, je me suis senti emporté dans un tourbillon pour me retrouver au bas d’un grand escalier d’un immense palais de cristal d’où deux grandes portes s’ouvrirent. Je gravis les marches et je pénétrai dans le palais. De chaque côté, il y avait la connaissance et en avant la lumière, une lumière intense. Je ne pus aller plus loin… et je me suis retrouvé dans mon lit.

Le message que j’ai reçu était comme un thermomètre de 0 à 10. C’était l’intensité de l’amour que nous devons avoir pour Dieu et les autres. 10, étant le but à atteindre ou à viser, la clé du ciel. Ma vie changea complètement. Cela fait plus de 25 ans et je m’en souviens comme si c’était hier. Voilà la Parole de Dieu qui a changé ma vie.

Gerry Guay


20 de 40

«Vois, je t’ai gravé sur les paumes de mes mains.» Is. 49,16 et «Car tu comptes beaucoup à mes yeux, tu as du prix et je t’aime» Is 43, 4.»

Cette Parole de Dieu nous vient du Prophète Isaïe, l’un des plus grands prophètes de la Révélation Divine. Cette Parole, je l’ai entendue une première fois au début de ma conversion. Moi, fils prodique qui s’était éloigné, qui s’était perdu dans des chemins sans issus, voilà que mon Dieu, mon Père du ciel, vient parler à mon cœur pour me séduire en ces mots : «Tu comptes beaucoup à mes yeux tu as du prix». J’en avais le cœur chaviré. Ça s’peut tu? Est-ce possible? Je suis aimé, désiré, adopté comme fils par mon Dieu et Seigneur que je peux appeler PAPA, qui se fait proche, qui veille sur moi et ne me veut que du bien.

Lorsque j’étais notaire, il m’est arrivé à la hâte d’écrire le no de téléphone d’un client dans la paume de ma main, faute de papier. Évidemment le soir venu, tout s’était effacé, disparu. Mon Dieu, lui a gravé mon nom dans les paumes de ses mains. Gravé pour que mon nom ne s’efface pas, reste éternellement.

J’aime beaucoup cette Parole, elle est au centre de ma vie de foi. C’est une Parole d’amour, de consolation, de pardon.

Je termine par cette prière : Ô mon Dieu, lorsque je passerai devant toi à la fin de ma vie, j’aimerais en te voyant réentendre cette Parole que tu m’as dite la première fois dans ma quarantaine et voir de visu dans les paumes de tes mains mon prénom tel que promis.

De ton fils repentant,  Jules +


21 de 40

L’EUCHARISTIE

Lors du congrès de 1976, j’ai été touchée par les célébrations eucharistiques. Il y a eu des fêtes et des célébrations qui m’ont vraiment marquée. Suite à cet événement extraordinaire, je me suis ajoutée à un groupe de prière et j’ai continué mon cheminement avec le Père Lionel Mathieu o.m.i.

Quelque temps plus tard, le Père Mathieu me demanda pour imposer les mains. J’avais de l’hésitation. Je lui ai dis : Je ne suis pas capable. Alors, il me répond : Pourquoi refuses-tu ce que le Seigneur te demande? Devant une parole aussi tranchante, je lui ai répondu : Je vais essayer.

Nous débutons notre 39ième année de ministère d’imposition des mains, 6 ans dans ce groupe de prière et 33 ans au Jourdain.

Toujours fidèle à la mission pour la plus grande gloire de Dieu.

Pierrette, Lucien


22 de 40

Psaume 18 : Yahvé est mon roc, ma forteresse, mon libérateur, c’est mon Dieu, je m’abrite en lui, mon rocher, mon bouclier et ma force de salut, ma citadelle et mon rocher.

La perte de mémoire, la sénilité ou la maladie d’Alzheimer dont a souffert mon mari et cela pendant quelques années m’ont amenée à m’appuyer fermement sur mon Dieu, à me réfugier chez lui. Lui seul savait dans quelle détresse se trouvait mon mari et l’impuissance devant la maladie lui faisait même parler de se suicider.

J’ai pleuré souvent mais j’ai toujours cru que ma force, mon rocher, mon roc, ma forteresse, c’était lui et lui seul. «Seigneur je ne sais pas où tu veux nous conduire (autant mon mari que moi-même), je ne comprends pas mais je garde confiance parce que tu es ma forteresse, mon rempart, mon appui,»

Ces paroles, je les ai priées en chantant et je les ai chantées en pleurant. Elles me donnaient du courage, de la force et de l’espérance. C’est encore aujourd’hui la prière que je fais dans les traversées plus difficiles de ma vie.

Jacqueline Salvas


23 de 40

Voici la Parole de Dieu qui a été mon guide et mon soutien.

« Et par la foi, en son Nom, à cet homme que vous voyez et connaissez, ce même Nom a rendu la force, et c’est la foi en lui qui, devant nous tous, l’a rétabli  en pleine santé.»  Ac 3,16

Le nom de Jésus m’a toujours fasinée, interrogée.  C’est ainsi que j’assiste à une session sur le Nom de Jésus.  Je saisis que ce Nom est tout puissant.  Quand on intercède avec le Nom de Jésus, c’est Jésus qui agit pour le bien de la personne, des autres selon la volonté du Père.

À plusieurs reprises à mon travail, le Seigneur m’a prouvé la puissance du Nom de Jésus.  Je disais souvent le Nom de Jésus sur mes patients fragilisés.  C’est ainsi que j’ai expérimenté la puissance du Nom de Jésus sur des patients.  Voici quelques exemples.

Lorsque je répétais « Jésus, Jésus… » sur mon patient, j’observais au moniteur que  la tension veineuse centrale augmentait et lorsque je cessais, la tension diminuait.  Je l’ai maintenu ainsi en vie jusqu’à ce que son infirmière revienne de son dîner.

J’endormais mes bébés avec le nom de Jésus, alors les filles me refilaient les leurs.  Pour elles, j’avais le don d’endormir les bébés mais par la suite,  on ne pouvait plus les réveiller.  lls dormaient tellement profondément et étaient tellement beaux.

À la mort de son garçon d’un mois, le père était stoïque dans sa peine, incapable de réagir.  La maman a pris son bébé, l’a bercé et l’a pleuré.  Pendant ce temps, j’ai mis la main sur le papa et j’ai dit intérieurement  « Jésus, Jésus… ».  Tout à coup, il éclate en sanglot.  Il ne pouvait pas partir sans réagir, sans verbaliser un peu, sinon quel deuil!  Il a été capable de prendre son bébé décédé, de le pleurer.  Après, on a pu verbaliser et pleurer ensemble ce charmant bébé.

Je travaille de nuit et je m’aperçois que les jeunes sacrent (un mot un sacre) dans la salle de repos.  Quelle douleur!  Je ne pouvais parler vue mon âge, cela n’aurait rien donné de positif.  Alors, il ne me restait que le Nom de Jésus.  Je me suis dit « C’est le temps de voir si ce qu’on a dit à la session sur le Nom de Jésus est vrai » comme si le Seigneur ne m’en avait pas assez donné de preuves.   Avant mon quart de travail, j’allais prier à la chapelle.  Je descendais dans la salle de repos 5 minutes avant d’entrer dans nos chambres et je disais continuellement le Nom de Jésus.  Tout à coup,  l’assistante se surprend elle-même à sacrer, alors je constate sa réaction et réalise  que les filles et les gars ne sacrent plus.  Quelle joie!

Comment ne pas croire à la puissance du Nom de Jésus…!  Et à laisser chanter en mon coeur le Ps 145 « Je t’exalte , ô Roi mon Dieu, je bénis ton Nom jamais, je veux te bénir chaque jour, je louerai ton Nom toujours et à jamais. »

Lucette Beaudoin


24 de 40

 «Je ne suis venu apporter pas la paix sur la terre mais la division.» Lc 12,51

Mon expérience de vie m’a fait comprendre cette Parole de Dieu. Suite à un séminaire de la Vie dans l’Esprit Saint, j’ai reçu l’effusion de l’Esprit. J’ai alors commencé à prier en langues, à découvrir les charismes. J’ai débuté mon cheminement  dans le Renouveau Charismatique.

Ce fut pour moi une conversion radicale, ma vie a complètement changé. J’ai découvert la Puissance de l’Esprit Saint qui m’a amené à me rapprocher de Jésus. J’avais le goût de la prière et de l’Eucharistie. Je comprenais mieux la Parole de Dieu.

Cela a apporté de l’incompréhension dans notre couple. Mon mari ne voulait pas m’accompagner dans mes sorties et il ridiculisait ce que je croyais. J’ai du le quitter car ma vie était trop difficile. Je comprends cette Parole de Dieu car ma foi en Dieu m’a fait souffrir.

Pasquale Mangione


25 de 40

Il m’est difficile de choisir la Parole de Dieu qui me parle le plus car, pour moi, toutes les paroles de la Bible sont importantes et comme je médite quotidiennement la Parole du jour, j’y trouve la nourriture dont mon âme a besoin pour la journée.

Cependant, il est un passage en Matthieu 11, 28-30 qui m’est d’un grand réconfort. Jésus dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez et  ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai. Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez soulagement pour vos âmes. Oui, mon joug est aisé et mon fardeau léger. »

Alors quand je me sens écrasée par toutes les tâches qui m’attendent, que je sens le stress et l’énervement monter en moi, je me rappelle cette parole de Jésus et je dépose tous mes fardeaux à ses  pieds et lui ne manque jamais de me soulager, de me calmer et de me rappeler que c’est lui le Sauveur du monde et que mon énervement ne mènera à rien.

Je me mets alors à son école de douceur et d’humilité, essayant de voir avec ses yeux à lui les personnes à côtoyer, les tâches à accomplir, les échéances à rencontrer et tout rentre dans l’ordre, tout se fait sans difficulté et sans nervosité.

Douceur et humilité, voilà ce que Jésus attend de moi; le reste, il s’en charge et mène à bien tout ce qui me dépassait. Il est le Maître, je suis sa disciple. Avec lui, à son école, tout se fait sans heurt, dans le calme, en temps voulu et pour la gloire de Dieu, le salut du monde et mon propre salut.

Claire Papillon


26 de 40

L’ange dit à Marie : « Car rien n’est impossible à Dieu. » Lc 1,37

« Pour les hommes, impossible mais non pour Dieu : car tout est possible pour Dieu. » Mc 10,27

Ces deux passages m’appellent à la confiance et à l’abandon. Dieu est tout- puissant, mais il est surtout tout-aimant.  Il a un projet d’amour pour moi et pour chacun de ses enfants. Il est Père. Il est Amour. Il sait tout, il peut tout et il m’aime.  Alors pourquoi m’inquiéter? Pourquoi essayer de me « démener » pour gagner mon ciel ou pour sauver le monde?

Ce n’est pas moi le Sauveur du monde. C’est Jésus.  Il a tout mérité. Je n’ai pas à gagner mon ciel : il m’a été acquis par Jésus. Mon rôle, c’est d’accueillir l’amour de Dieu, de répondre à son amour comme un enfant accueille  l’amour de ses parents. Dieu attend mon oui comme celui de Marie. Et comme elle, il me faut m’émerveiller de tout ce qu’il fait pour moi et pour ceux que je lui confie.

Tout ce que je vis, toutes les personnes que j’aime, je les dépose dans l’offrande de Jésus et Dieu, son Père et le nôtre, accueille tout.

Yvette P.


27 de 40

Voici les Paroles de Dieu qui sont mon soutien : «Qui regarde vers moi resplendira sans ombre ni trouble au visage» Ps 30, et la «Frange du vêtement de Jésus qui guérit quand on la touche» Lc 8, 42b-48.

Quand j’ai de la difficulté dans ma vie, je touche la frange du manteau de Jésus, je ne la lâche pas dans les passages difficiles. J’ai les yeux intensément fixés sur lui, car c’est lui qui me délivre de mes angoisses, qui me libère et me guérit.

Lui est toujours présent en moi. L’Amour c’est Lui. Pour moi le bonheur n’est qu’avec Lui. Je suis heureuse de l’avoir trouvé. Merci Trinité Sainte de m’avoir attirée à toi et de me garder près de ton cœur.

Madeleine S.P.


28 de 40

« Le cœur du roi est un courant dans la main de l’éternel. Il l’incline partout où il le veut » Proverbe 21, verset 1

Ce verset est très important pour moi. Je m’appuie régulièrement sur lui car quelque soit la situation, je sais que c’est Dieu qui a et aura toujours le dernier mot, quelque soit la personne et la situation.

Ce verset est un appui très important lorsque je dois prendre une décision ou attendre une réponse. «Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous» Ces deux versets me soutiennent beaucoup en certaines situations. Je les ai expérimentés à maintes reprises.

Hélène


29 de 40

La Parole de Dieu est Vie et Elle me touche de façon différente à chaque fois  sous l’action de l’Esprit Saint comme Elle veut et quand Elle veut. Je pourrais mentionner celle-à qui m’a non seulement touchée mais séduite.

 » Ecoute ô Israël, tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit. »

Dans cette phrase le mot  » Ecoute  » qui m’a habitée profondément et m’enseigne intérieurement à découvrir Dieu comme mon Père, mon Créateur, mon Seigneur. Ce mot  »écoute » me dit : éveille ton esprit devant l’Immensité, la Puissance, la Majesté, l’Amour de Dieu pour nous qui se traduit dans la beauté de la création. Et cela me fait entrer avec confiance dans le chemin du salut à la suite de Jésus. Comme dit le chant:

Mon Dieu Tu es grand Tu es beau, Dieu vivant Dieu très haut, Tu es le Dieu d’Amour la la la ….amen                              

Josette Richard


30 de 40

«Cheminer et trouver sa place»

Le jour où j’ai découvert ma place au sein du Renouveau charismatique a été précédé d’un long et hésitant cheminement. J’ai longtemps compris qu’il faut être d’une manière donnée, bien spéciale, tel que: se tenir debout en avant et discuter avec un groupe, diriger des activités, s’imposer et faire comme telle ou telle personne qui semble bien à l’aise, respectée et appréciée de tous.

Mais au fur et à mesure que j’écoutais les nombreux enseignements, j’ai découvert que ma place est là et que je n’ai plus à chercher.  Au Jourdain, les formations reçues m’ont permis de me retrouver, de m’extérioriser, de m’affirmer et de me mettre au service de l’Église. J’ai compris en lisant St-Paul que je dois faire bien ce qu’on m’a confié, il n’y a pas de charisme moins grand que d’autres, à cela s’ajoute ma disponibilité.

Au Jourdain, j’ai ma place dans une équipe amicale et solidaire.  Une expérience enrichissante qui rend ma vie et les ministères que je fais, vrais, sincères et remplis de présence de l’Esprit Saint.

Bon 40e anniversaire au Jourdain, je suis fière d’être un membre de l’équipe,

Raymonde Fortuné


31 de 40

Psaume 23( 22 )  psaume de David ;
Le Seigneur est mon Berger,rien ne saurait me manquer….Même si je marche dans un ravin d’ombre et de mort, je ne crains aucun mal , car Tu es avec moi…
Ce Psaume circulait dans ma jeunesse par un chant que mon père écoutait fréquemment…Il s’est imprégné dans mon âme et quand les moments  de tristesse et de solitude m’envahissaient,  ce psaume pour moi était une Lumière, un baume et un réconfort.Dans la Foi qui grandissait en moi, ce Psaume  me réconfortait… et il le fait encore aujourd’hui…

Odile


32 de 40

LA PAROLE QUI M’A LE PLUS REJOINT DANS MA VIE : «Qui mange ma Chair et boit mon Sang a la vie éternelle.»

Ce n’est pas seulement après ma mort ou beaucoup plus tard mais maintenant, à l’instant même, j’ai la vie éternelle. Je suis dans l’éternité. Cette Parole de Dieu est une assurance, un grand réconfort et une grande espérance.

Gérard Bouchard


33 de 40

LA PAROLE DE DIEU QUI ME TOUCHE ET ME SOUTIENT : «Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin des temps.»

Cette Parole de Dieu me réconforte et me dit que je ne suis pas seule. Je n’ai rien à craindre. Il est toujours avec moi dans les moments heureux et moins heureux. Sa force me soutient, sa grâce m’accompagne toujours. Le Seigneur est mon berger, rien ne saurait me manquer.

Lucette Bouchard


34 de 40

UNE PAROLE DE DIEU DANS Lc 1, : L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. Cette Parole me rassure et me donne d’avancer dans ma vie spirituelle.

Jeannine Jean


35 de 40

La Parole de Dieu est joie pour mon cœur. Voici la Parole de Dieu qui me garde dans la joie : «Je suis dans la joie, car le  Seigneur a fait pour moi de grandes choses.»  Comme la Vierge Marie, je reste dans la joie et la confiance et je médite dans mon cœur tout ce que le Seigneur me donne de vivre au quotidien.

Julio Jean


36 de 40

UNE PAROLE EST MONTÉE DANS MON CŒUR : «Mes enfants suivez mon chemin, entrez chez vous. Je vous aime.»

Pour moi c’est une invitation à continuer mon cheminement avec le Seigneur et à témoigner par mes actions et mon implication au Jourdain. Mes actions parlent très fort lorsque je persévère, malgré les obstacles que je rencontre. Merci Seigneur de me rappeler l’importance de vivre tes commandements (suivez mon chemin). Tu m’invites à m’intérioriser, à te rencontrer dans le secret de mon cœur. Et dans tout ce que je vis parfois de très difficile, tu viens me rassurer en me disant ton Amour.

Yves  Desjardins


37 de 40

LA PAROLE DE DIEU QUI EST MON SOUTIEN : «Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps.»

Devant les problèmes de la vie, devant mon impuissance, je me remémorais ce passage de la Bible et cela me donnait force et courage pour continuer la route et persévérer dans la foi. Cette Parole, il l’a dite à ses apôtres et il continue de nous la dire pour nous garder dans l’espérance.                  

Marie Fortin


38 de 40

LA PAROLE DE DIEU QUI M’A AIDÉE : «Jésus t’aime» cette Parole m’a beaucoup touchée au moment où j’avais un très grand besoin de l’entendre. J’ai alors désiré mieux connaître Jésus, ce que j’ai eu la grâce de faire en participant à des cours de Bible, à des soirées de prière au Jourdain et par l’Eucharistie.

Dieu m’aime telle que je suis, je suis son enfant bien-aimée, j’ai du prix à ses yeux. «Qui me suit, ne marche pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie». «Je suis la voie, la vérité et la vie». Toutes ces paroles me raffermissent dans ma foi et dans mon engagement au Jourdain. Je te rends grâce Seigneur  pour tous tes bienfaits et toutes tes bontés envers moi. Amen Alléluia!

Yolande


39 de 40

LE PLAN DE DIEU POUR SON ENFANT : Je ne pense pas que ce passage soit dans la Bible mais ma conversion a commencé suite à l’écouté de ce chant.

«Je tressaille en Dieu mon Sauveur, il s’est penché sur son enfant…» Notre Dieu est un Dieu patient, son temps n’est pas le nôtre et il nous aime à la folie. Quand j’ai entendu ce chant, je me suis mise à pleurer et même à rire, je croyais devenir folle.

Je lui ai dit ce soir là, Seigneur pendant toutes ces années, c’est toi que je cherchais et moi je croyais que tu m’avais abandonnée. Je lui ai alors demandé pardon pour mon manque de confiance et je lui ai donné, ce soir là, mon cœur pour qu’il le remplisse du sien. Merci mon Dieu de m’avoir créée et d’avoir fait de moi l’être que je suis.

Gilberte


40 de 40

LA PUISSANCE DE LA PAROLE DE DIEU.  » Les plans que j’ai pour vous sont des plans de bonheur   et  non de malheur, pour vous donner un avenir et une espérance  » Jr 29, 11-14

A- Alors  que j’étais à un feu  de circulation   et que  la lumière était verte pour moi, j’ai senti une main sur mes épaules  et  je n’ai pas traversé. Je me suis retournée pour voir qui voulait me parler, mais il n’y avait personne. Heureusement  pour moi car pendant ce temps, une voiture a franchi le feu rouge devant moi et deux voitures se sont fracassées contre le mur.  C’est la main de  YAHVÉ  qui m’a sauvé !

B- Je souffrais de migraines terribles. Cela m’empêchait souvent d’aller travailler. Les médicaments ne me soulageaient pas toujours. Un soir  la Sainte- Face du CHRIST m’est apparue : elle était lumineuse, pas ensanglantée. Depuis, je n’ai plus souffert de ces migraines. Comme tu es bon Seigneur.

Marie-Carmel


41e témoignage

Ma vie spirituelle était une vie faite étape par étape.  Une vie de souffrance, de peine, de joie et de merveilles extraordinaires. C’est dans la souffrance que je découvre la puissance de Dieu et ses merveilles. En priant et en glorifiant Dieu, je découvre qu’il faut que je donne libre accès à l’Esprit-Saint tout en acceptant et en désirant qu’il entre dans mon âme pour l’envahir. 

Pour cela, il est important de combler notre cœur et notre être de deux qualités : l’amour et la charité. En priant de cette façon, en écoutant la parole de Dieu et en la mettant en pratique, ma vie a complètement changé. Je vis une nouvelle vie.  C’est comme naître de nouveau.

L’enseignement par l’Église  et le Jourdain, le partage de prières avec mes frères et sœurs en Dieu, et ce, par la puissance de l’Esprit-Saint, je me sens toujours comblé de joie et d’amour dans ma vie spirituelle.  J’aimerais particulièrement  remercier mes frères et sœurs du Jourdain qui continuent de prier  avec moi et qui m’aident à vivre pleinement ma vie spirituelle dans toute la puissance et la gloire de Dieu.

Sylvain Cariotte


42e témoignage

LA PAROLE DE DIEU EST POUR MOI UN PHARE DANS LA NUIT, UNE LUMIÈRE SUR MA ROUTE:

Alors que j’étais étudiante, une Parole de Dieu m’a touchée et cela a été un point marquant dans ma vie : «Ne fais à personne ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse». Suite à cela, toujours, j’ai eu le souci de vivre cette Parole. J’ai été attentive aux personnes avec qui je vivais ou que je côtoyais.

Une deuxième Parole de Dieu est un guide pour moi maintenant: «Il faut que, Lui grandisse et que moi, je diminue». C’est au quotidien que je laisse la parole de Dieu me façonner. C’est pour moi une aspiration, j’essaie de lui laisser toute la place, de faire sa volonté. La prière est au centre de ma vie.

Voilà ce que je voulais vous partager sur mon cheminement personnel.

Diane


43e témoignage

Le Seigneur a bien Ses voies et Son heure…Après une reconversion en 1980, tout en cheminant  doucement…Dans une période de recherche – dans tous les domaines et après un pèlerinage  à pied, le Seigneur me donna une parole.  «Je te bâtirai  et tu seras rebâtie». Ce qui me toucha profondément et  m’apporta une grande paix et une grande joie.

Donc, suite à cela, le Seigneur me donna en cadeau, une formation  comme préposée aux bénéficiaires. Ensuite,  Il m’obtint un travail à l’hôpital Ste-Justine  « contre toute attente».

De nature plutôt dédaigneuse,  Il m`ouvrit  le cœur, les yeux et les oreilles pour aider mes petits patients.  Et souvent, Il m’a fait des clins d’œil par mes petits malades. Incroyable, mais Il consolait mes peines par eux.

Il m`a permis de Le servir, de L’aimer, de L e faire connaitre par eux,  même  St-Joseph  s`en est mêlé… Il m`a trouvé un appartement  tout près de mon emploi et près de lui, près de l’Oratoire.

Merci, merci Seigneur! Continue ta reconstruction…Je te fais confiance.

Micheline


44e témoignage

L’Eucharistie est la source de ma vie spirituelle.

C’est lors de ma première communion que j’en découvre sa puissance. Plus trad, lors d’une soirée de prière à l’église Ste-Marthe, avec l’abbé Pierre Smith, le Seigneur s’est manifesté devant moi dans l’ostensoir qui brillait comme des milliers d’étoiles. Mes yeux ne cessaient de clignoter tant la lumière était brillante.

Un autre moment de merveille était encore lors d’une soirée de prière et cette fois, j’ai vu l’ostensoir tenu par un prêtre, d’où jaillissait une colonne de feu. Ces événement ont transformé ma vie spirituelle, tant la puissance de Dieu est grande.

Depuis, je sens toujours la présence de Dieu en moi à chaque communion. l’Eucharistie est le sommet de ma vie spirituelle. c’est aussi grâce au Jourdain, où je fais du bénévolat, que ma foi se nourrit à chaque jour.

Éna Cariotte


Témoignages recueillis lors de sessions de « guérison intérieure » :

1-Qu’est-ce que ta session t’a apporté?

Un surplus de grâces dans la continuation des guérisons….Un plus grand accueil de moi-même tel que je suis, avec tout mon vécu….De la confiance, de l’abandon dans mon Seigneur….Beaucoup de libérations….This session revealed to me that I should dream bigger dreams, spoil myself more!….Je me sens fragilisé et en même temps, je sens l’Esprit Saint agir en moi, merci mon Dieu….Beaucoup d’aide, de paix, d’espoir et d’amour de Dieu et des bénévoles et du Père Parfait….De la douceur, de la compréhension, renforcir le cœur et du support là où on n’en n’a pas eu !….De la confiance en l’amour de Dieu qui vient pour me guérir….Une impression de bien être et de paix lors des prières faites sur moi….M’a apporté de la paix sur mon passé….A rallumé la flame….Libération et réconfort….De l’espoir !….Libération du cœur et sur les « énergies ».

2-Quel moment as-tu le plus apprécié ou t’a le plus rejoint(e)?

Le sacrement du pardon….l’effusion de l’Esprit Saint….Tout était apprécié….L’équipe de Jourdain….les enseignements (témoignages) du Père….Les rencontres avec mon accompagnateur…..Le moment oû le prêtre pose sur nous le saint Sacrement….L’imposition des mains et les belles prières d’accompagnatrices et le prêtre….Le pardon par personne interposée….les adorations au Saint-Sacrement….La soirée de ministère de guérison….La participation en salle des gens à l’échange….j’ai beaucoup aimé que dans chaque étape de notre vie, chaque racoin denos blessures ont été visités comme si c’était notre blessure la plus importante….J’ai aimé la musique….All was done with grace….I liked the silence….I finally expericed being slained in the Spirit!…La petite enfance….

3-Crois-tu que ces quelques jours t’aideront à vivre ta foi différemment?

Certainement, en la rendant plus épurée, plus confiante, car mon cœur d’enfant se renouvelle à chaque session et le « débarasse » un peu plus de ce qui l’encombre ….Oui je vais rechercher davantage la paix du Seigneur, le silence dans lequel Il nous parle….OUI….This retreat was like a oil change! It allowed me the time to think abouit what would make me happy. To see what is preventing me from moving further in life. It made me think about my well being….Oui, si je continue à demander à Jésus de me montrer le chemin et à l’Esprit saint d’agir et de faire disparaître mes blessures et blocages….Oh oui! Cela renforcit ma foi, mon abandon au Père Tout-Puissant, lui offrir complètement mes souffrances et mes joies et le louanger davantage….Rendre Dieu plus présent….Fait voir davantage que Dieu m’aime et me veut heureux et cela m,a rapproché de Lui….Définitivement…..Oui il faut que je m’abandonne et faire confiance en Dieu.

colombe-petite[1]

Être bénévole : un enrichissement

À l’occasion de rencontres diverses, mes compagnes m’ont demandé en quoi consistait mon travail. Voici ma réponse…

Une parole m’est venue un beau matin : « Va vers mes frères et dis-leur : Je retourne vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »

À la fin d’une retraite faite en mai 2010 à la maison de prière du Jourdain, qui est aussi une maison de retraite, à Montréal, je me suis offerte comme bénévole pour différents services selon les besoins. Présentement, par exemple, je suis réceptionniste.

Des sessions de spiritualité sont aussi offertes aux bénévoles pendant l’année. Saint Joseph et la Providence pourvoient au soutien de cette œuvre et se font généreux en toutes circonstances. Grâce à ce soutien, la maison est ouverte à toutes les personnes qui cherchent un sens à leur vie. Souvent arrivées ici dans le désarroi, après quelques jours d’accompagnement dans la prière et touchées par la grâce de Dieu, les personnes quittent, réconfortées, et prêtes à continuer leur chemin de vie.

Le Seigneur manifeste sa tendresse et sa toute-puissance à travers différents ministères. Après un certain temps, les gens peuvent en témoigner.

La chapelle de la maison est ouverte tous les après-midi à 13 heures. Une animation y est assurée. Le tout débute par la récitation du chapelet, suit l’exposition du Saint-Sacrement et se termine vers 16h15 avec la célébration eucharistique.

Je remercie Sr Jocelyne et toute l’équipe provinciale de m’avoir permis de me joindre comme bénévole à ce groupe d’environ 50 personnes. C’est une équipe formidable dont les membres, chacun-e à sa place, rendent service simplement, à tour de rôle. Cette expérience de service et de partage est fort enrichissante.

Vivons dans l’Espérance! Jésus sagesse est toujours à l’œuvre là où nous vivons.

Céline Émond, fdls

colombe-petite[1]