260 – pour un seul pécheur…

« Réjouissez-vous avec moi, car le l’ai retrouvée, ma brebis qui était perdue» Je vous le déclare, c’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion. (Luc 15, 6-7)


Je suis la brebis égarée. Parfois je m’égare loin de ce que je devrais être, loin de Dieu, loin du bien, etc. Mais alors, Dieu ne m’abandonne pas, même si je me suis éloigné, IL me cherche, Il m’appelle.

Et quand Il me retrouve, Il ne me fait pas de reproches, Il est simplement joyeux. Quand Il retrouve une de ses brebis Il se réjouit.

Tu me montres le chemin, Seigneur, en allant à la recherche de la brebis égarée.

Apprends-moi, Dieu de bonté et de miséricorde, Toi qui es ma force, à toujours accueillir mes frères et sœurs qui m‘implorent, à les écouter, à les comprendre et à leur tendre la main pour les relever afin qu’ensemble, je puisse participer à la grande fête que tu m’as promise. Amen!

Raymonde Bernard-Gaudreault