164 – Ce que l’on voit pas…

Or, voir ce qu’on espère n’est plus espérer : ce que l’on voit, comment l’espérer encore ? Mais espérer ce que nous ne voyons pas, c’est attendre avec persévérance. (Romains 8, 24-25)


Je me reconnais dans cet infirme à cause des blessures de mon passé. Je suis parfois paralysée par mes faux pas que je n’arrive pas à me pardonner, ou par ma difficulté à pardonner aux personnes qui m’ont fait du tort.

A moi aussi, Jésus demande : « Veux-tu guérir ? » Et Il ajoute: » Je te libère de toutes tes paralysies, regarde mon Amour pour toi et viens marcher avec Moi ! ». Par ma foi en Son Amour, Jésus me libère et me guérit !

« Ouvre mes yeux Seigneur, aux merveilles de Ton Amour, Je suis l’aveugle sur le chemin, guéris-moi, je veux Te voir ! »

Sr Lise Duquette s s a