150 – Qui sommes-nous pour juger?…

Accueillez celui qui est faible dans sa foi, sans critiquer ses scrupules. La foi de l’un lui permet de manger de tout, tandis que l’autre, par faiblesse, ne mange que des légumes. Que celui qui mange ne méprise pas celui qui ne mange pas et que celui qui ne mange pas ne juge pas celui qui mange, car Dieu l’a accueilli. Qui es-tu pour juger un serviteur qui ne t’appartient pas ? (Romains 14, 1-3)


Seigneur, aujourd’hui par ta Parole, Tu parles fort à mon cœur. Tu ne me veux pas critique et juge, car ces deux actes sont le jeu du Malin qui se fait un plaisir de passer dans la moindre petite faille de mon être.

Dans ma famille, j’ai une sœur qui cumule 70 ans de vie religieuse, mais aussi un frère et sa famille, témoins de Jéhovah, un neveu et sa famille, Baptistes.

De quel droit, me permettrais-je de juger ces deux derniers puisque toi seul connais leurs cœurs et le prix qu’ils ont à tes yeux.

Au quotidien, Seigneur Jésus, donne-moi, un cœur d’accueil et un cœur pur qui, avec ta Miséricorde, trouvera grâce à tes yeux.

Lucille Renaut