ÊTRE AFFILIÉS AU CENTRE CHARISMATIQUE LE JOURDAIN

Donner du temps à Dieu, c’est être égoïste, c’est amasser des richesses là où ni les vers, ni la rouille ne peuvent détruire et de plus c’est vivre en communion avec des frères et sœurs en Jésus-Christ.

Bravo à chacun de vous qui chaque jour, acceptez de travailler à la vigne du Seigneur. Merci pour votre vie donnée et votre engagement pour soutenir l’œuvre du Jourdain.

En ce samedi, nous avons célébré les bontés du Seigneur et il nous a bénis et renouvelés par son Esprit Saint par différents enseignements et ministères. Sous son regard, nous avons prié pour le monde entier en grande souffrance.

Nous avons goûté un coin de paradis. Nos cœurs ont dansé au rythme de l’Esprit Saint et nous avons senti la bonne odeur de la communion fraternelle.

Un commentaire nous a été donné lors de l’Eucharistie: «On se croirait au début du Renouveau Charismatique ». Que le Seigneur soit béni de nous donner de connaître de telles joies, la joie de l’Esprit Saint.

Nous avons accueilli le répondant diocésain du Renouveau, l’abbé Gilles Lachapelle, l’animateur provincial des Missionnaires-des-Saints-Apôtres, le Père Léon-Pascal Nko, le Père Richard Boulet c.s.v. prêtre collaborateur au Jourdain. Cette journée nous était donnée par l’abbé Charles Vallières qui nous a parlé du Christ charismatique ainsi que, de la beauté de vie communautaire.

Merci à chacun, collaborateurs, priants et donateurs pour votre soutien à l’œuvre du Jourdain. Vous permettez à la mission de continuer de répandre la bonne nouvelle au peuple de Dieu.

Que le Seigneur vous bénisse ainsi que tous les vôtres.

Carmelle Jetté                          Claude Sauvageau

Coordonnatrice                         Président

Église en mission, message du pape

Extrait de l’homélie du pape François du 1er octobre 2019

— Octobre, mois missionnaire, « Personne n’est exclu de la mission… » a déclaré le Pape François, le 1° octobre en invoquant Ste-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus, Patronne des missions (sans jamais quitter son Carmel…) ; ST-François-Xavier et Pauline Jaricot, une lyonnaise du 19° siècle, à l’origine de la Propagation de la Foi.

A la fin de la parabole des talents, le Seigneur déclare « bon et fidèle » celui qui a été entreprenant mais, « mauvais et paresseux » celui qui est resté sur la défensive. Quel mal a-t-il fait ? Le mal qu’il a commis, c’est de ne pas avoir fait assez de bien, il a péché par omission !

St Alberto Hutardo disait :  » Il est bon de ne pas faire le mal, mais il n’est pas bon de ne pas faire du bien » C’est le péché d’omission. …Nous péchons contre la mission quand au lieu de faire rayonner la joie, nous nous enfermons dans une victimisation triste, en pensant que personne ne nous aime et ne nous comprend. Nous péchons contre la mission quand nous cédons à la résignation : »Je ne peux y arriver, je ne suis pas capable », mais Dieu t’a donné des talents et tu te crois pauvre au point de ne pouvoir enrichir personne ? Nous péchons contre la mission, quand, en nous lamentant, nous continuons à dire que tout va mal dans le monde et dans l’Église…quand nous sommes esclaves des peurs qui nous paralysent par le « on a toujours fait comme ça« . Une Église en mission, c’est une Église qui ne recherche pas des oasis protégés pour être tranquille mais qui se veut « Sel de la terre et Lumière du monde ». « Dieu aime qui donne avec joie  » 2 Cor 9, 7

« Aimer, c’est tout donner et se donner soi-même » Thérèse EJ.

Dans la communion joyeuse des cœurs, avec Marie, Soyons à l’écoute du Saint-Esprit,

Session avec Michelle Moran de l’ICCRS

Plusieurs membres de l’équipe du Jourdain ont pu se ressourcer et ainsi être armés pour la moisson qui se fait pressante et qui demande beaucoup de ressources.

Appuyée sur les valeurs évangéliques, nous avons reçu des enseignements précieux et très nourrissants qui nous soutiendront dans notre ministère.