Non plus esclaves, mais frères (Pape François)

NON PLUS ESCLAVES, MAIS FRÈRES…Au début d’une nouvelle année, que nous accueillons comme une grâce et un don de Dieu à l’humanité, je désire adresser à chaque homme et femme, ainsi qu’à chaque peuple et à chaque nation du monde, aux Chefs d’États et de Gouvernement ainsi qu’aux responsables des diverses religions, mes vœux fervents de paix, que j’accompagne de ma prière afin que cessent les guerres, les conflits et les nombreuses souffrances provoquées soit par la main de l’homme, soit par de vieilles et nouvelles épidémies comme par les effets dévastateurs des calamités naturelles. Je prie de manière particulière pour que, répondant à notre vocation commune de collaborer avec Dieu et avec tous les hommes de bonne volonté pour la promotion de la concorde et de la paix dans le monde, nous sachions résister à la tentation de nous comporter de manière indigne de notre humanité.

Pape François, message du 1ier janvier 2015

Aux missionnaires du Québec…du Pape François

Rendre hommage à celles et ceux qui ont souffert pour nous porter l’Évangile signifie livrer nous aussi la bonne bataille de la foi, avec humilité, douceur et miséricorde, dans la vie de chaque jour, Et cela porte du fruit.

La mémoire de ceux qui nous ont précédés a fondé votre Église féconde, celle du Québec, féconde de tant de missionnaires qui sont allés partout : le monde a été rempli de missionnaires canadiens.

Maintenant voilà mon conseil : Que cette mémoire ne conduise pas à abandonner l’assurance et le courage. Peut-être n’a-t-on pas de forces? Le démon, l’envieux ne tolère pas qu’une terre soit si féconde de missionnaires.

Ma prière au Seigneur est pour que le Québec revienne sur cette voie de la fécondité, pour qu’il donne autant de missionnaires et que saint François de Laval et sainte Marie de l’Incarnation qui ont en quelque sorte fondé l’Église du Québec nous aident, comme des intercesseurs, pour que la semence qu’ils ont semée croisse et donne un fruit nouveau d’hommes et de femmes courageux, qui aient de la clairvoyance, un cœur ouvert au Seigneur.

C’est cela qu’il faut demander pour votre patrie : ces nouveaux saints seront nos intercesseurs pour que le Québec redevienne cette source de bons missionnaires.

Pape François, homélie messe action de grâce Saint-François de Laval et Sainte-Marie de l’Incarnation…

Foi charismatique

Foi à transporter des montagnes

Ah! Comme il est bon de ne s’appuyer que sur la Providence d’un si bon Père. C’est une parole de « Sainte Marie de l’Incarnation »

En ce début d’année pastorale, j’aimerais vous partager ce qui anime notre foi dans notre engagement au Jourdain.

Cette Parole de Sainte Marie de l’Incarnation, nous inspire dans notre marche vers un abandon total en un Dieu, Père, Fils et Esprit Saint, Sauveur et Libérateur, source de tout bien.

Dieu, qui prend soin de chacune de ses créatures, envoie son Fils et lui donne tous pouvoirs au ciel, sur terre et aux enfers… Dans sa grande bonté, Il suscite des œuvres comme Le Jourdain, pour répondre aux besoins du temps que nous vivons. Il accorde à cette mission, tout ce dont elle a besoin pour son plein épanouissement. C’est sa maison…

Il y envoie les prêtres et les bénévoles nécessaires ainsi que les moyens financiers indispensables au bon fonctionnement de son œuvre. Il nous guide par son Esprit Saint. Il l’a toujours fait et  il ne manquera jamais.

Ce qu’Il nous demande, sa Parole nous le dit : « Cherchez d’abord la plus grande gloire de Dieu et sa justice et le reste nous sera donné par surcroît. »

Aussi, cette autre parole: «Ma volonté, c’est que vous vous aimiez les uns, les autres.»

Ces Paroles sont une assurance pour le bon fonctionnement du Jourdain. S’il arrive quelques embuches, il faut s’interroger, prier, puis louer le Seigneur qui permet cette épreuve.   Si nous sommes fidèles, il prendra soin de nous. Lors de cette difficulté, nous devons crier vers Dieu qui est le Maître de tout homme et de toutes choses dans la certitude profonde qu’Il entend notre prière et qu’Il l’exauce toujours.

« Tout pouvoir lui a été donné au ciel, sur terre et aux enfers. »  Le Seigneur nous dit : « Si vous vous réjouissez des bonnes choses que vous vivez, pourquoi ne pas remercier pour les choses moins bonnes et plus difficiles. » Le Seigneur habite la louange de son peuple et il sait tirer le plus grand bien de tout ce que nous vivons. L’épreuve accueillie dans la foi et la paix sera porteuse de grâces et de bénédictions. C’est pour nous une certitude.

Prière : Mon Seigneur et mon Dieu, je t’adore et je t’aime de tout mon cœur. Je te remercie pour ton œuvre Le Jourdain, pour tous les fruits que tu lui donnes de porter. Merci pour ce phare dans la nuit, ce tabernacle géant où tant de personnes viennent  trouver paix et réconfort. Merci pour toutes les libérations et toutes les guérisons qui tu y opères. Merci pour cet accueil, ces prières, ces temps d’adoration et pour tes sacrements donnés. Merci pour tous ceux que tu as toi-même choisis pour œuvrer dans cette mission. Béni sois-tu d’attirer à toi tant de personnes par ta très Sainte Présence dans l’Eucharistie. Tu dis : « Lorsque je serai élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. » Donne-nous Seigneur cette grâce d’accueil et de fidélité à ta Sainte Volonté sur chacun de nous afin que nous portions beaucoup de fruits, comme  tu le veux. Amen! Alléluia!

Carmelle Jetté

La prière, un grand privilège

Article suggéré par Raymonde Bernard-Goudreau
Lisez | 1 Jean 5, 14-15

Presque tous les chrétiens se posent une même question au cours de leur parcours de foi : Si Dieu connaît tout à mon sujet, pourquoi dois-je prier pour qu’il pourvoie à mes besoins? Le Seigneur a des raisons particulières de ne pas se servir de son omnipotence pour répondre à certains de nos désirs et adoucir certaines de nos douleurs à moins que nous le lui en parlions.
Lire la suite…

Le combat de la Foi

Que peut-on vous souhaiter pour cette nouvelle année sinon de livrer le bon combat, LE COMBAT DE LA FOI.

«Les yeux fixés sur Jésus Christ, entrons dans le combat de Dieu.»

Paul prête ces armes aux chrétiens.
Tiré de Éphésiens 6, 10-18

Rendez-vous puissant dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force.
Lire la suite…

Notre monde doit apprendre…

Ce monde manipulant les forces de la nature, dominant les puissances de l’électronique et de l’informatique.

Ce monde découvrant les secrets du corps humain et opérant des transformations génétiques à tous les niveaux.

Ce monde empreint de l’orgueil de la réussite, du savoir, de l’avoir et du pouvoir n’arrive pas à découvrir le secret du bonheur vrai et se détruit dans de faux bonheurs.
Lire la suite…

Spécial « ESPÉRANCE »: Une réflexion sur la vie

  •  Je n’ai qu’une toute petite foi naturelle, fragile, vacillante, bougonneuse et toujours inquiète. Une foi qui ressemble bien plus à une espérance qu’à une certitude.
  •  Mais, voyez-vous, à la courte lumière de ma faible raison, il m’apparaît irrationnel, absurde, injuste et contradictoire que la vie humaine ne soit qu’un insignifiant passage de quelques centaines de jours sur cette terre ingrate et somptueuse.
  • Lire la suite…

Mon peuple, ô mon peuple, j’ai mal…

Mon peuple, ô mon peuple, J’ai mal…

Oui, j’ai mal à mes enfants qui éliminent les fœtus dans le sein de leur mère et qui exterminent les vieillards en fin de vie.

Oui, j’ai mal à mes couples qui se séparent lorsque leur égoïsme ne peut supporter les difficultés de la vie, plongeant ainsi leur famille dans un grand malheur.
Lire la suite…