La Pentecôte – L’effusion de l’Esprit-Saint…

L’EFFUSION DE L’ESPRIT SAINT

Si à la lecture de ce texte, je peux allumer ou faire grandir en vous le désir de recevoir l’Esprit Saint en plénitude, j’aurai atteint le but fixé et ce désir que j’ai au plus profond de mon cœur que tous, nous soyons animés par l’Esprit de Dieu qui régénère et nous rend de plus en plus semblables à lui.

Mon expérience de 35 années dans le Renouveau charismatique m’a donné de goûter combien le Seigneur  est bon et de reconnaître que, par la puissance du nom de son fils Jésus, il nous donne son Esprit Saint lorsqu’on le lui demande. L’Esprit Saint nous renouvelle sans cesse.

Nous en comprenons l’importance dans les paroles des papes du siècle dernier. Dès le début du 20e siècle, le pape Léon XIII consacre l’humanité à l’Esprit Saint.

Le pape Jean XXIII, en 1962, ouvrant les fenêtres du Vatican, demande à l’Esprit Saint de dépoussiérer son Église et décrète la tenue d’un concile qui transformera l’Église de Jésus Christ. Tout chrétien a besoin d’être renouvelé dans sa foi, nous dit saint Jean XXIII. C’est un appel à la conversion afin de vivre de l’Esprit Saint. Il fait de nous des saints, nous dit le pape.

En 1975, le pape Paul VI déclare que le Renouveau charismatique est une chance extraordinaire pour l’Église. Benoît XVI nous dit que la mission de Jésus est de baptiser l’humanité dans l’Esprit Saint.

Saint Séraphin de Sarov nous enseigne que le but de la vie chrétienne est l’acquisition de l’Esprit Saint. Le 1er juin 2014, notre pape François nous demande de répandre la grâce de l’effusion de l’Esprit Saint dans toute l’Église. C’est le renouvellement de la grâce de notre baptême.

Recevoir l’effusion de l’Esprit Saint, c’est être rempli de l’amour qui circule éternellement entre le Père et le Fils dans la Sainte Trinité, un amour qui transforme la personne au plus profond de son être et la rend capable d’aimer Dieu en retour.

L’Esprit Saint permet d’avoir la pensée du Christ, de penser et d’aimer comme Jésus et ainsi de réaliser les mêmes œuvres que lui.

L’effusion de l’Esprit saint est une expérience transformante de l’amour de Dieu le Père répandu dans le cœur d’une personne par l’Esprit Saint, que cette même personne a accueilli à travers un abandon d’elle-même à la seigneurie de Jésus-Christ. Elle ravive la grâce du baptême et de la confirmation, approfondit la communion avec Dieu et avec les autres fidèles en Christ, allume la ferveur évangélique et équipe la personne de charismes en vue du service et de la mission.

Nous vivons tous dans le fond de notre être un combat spirituel entre les puissances du mal et la puissance de Dieu : c’est le combat entre la chair et l’Esprit. On peut en reconnaître des signes par le péché qui se manifeste en nous. Notre pape, lui-même, nous a dit qu’il était pécheur, je pense que pour chacun de nous, il en est de même. Cela se manifeste par de l’égoïsme et la négation des commandements de Dieu.

Le Christ par ses souffrances, sa mort et sa résurrection nous a mérité le salut, mais il est essentiel pour nous d’accueillir, de Jésus Christ, ce grand cadeau du salut et ainsi d’être forts dans la tentation.

OUI! Jésus, je te choisis comme Seigneur et Sauveur de ma vie. Je veux marcher avec toi, je veux être membre de ton Corps mystique et vivre ta Parole : « Si tu veux être mon disciple, prends ta croix chaque jour, puis viens et suis moi.»

Suivre le Christ, c’est marcher dans ses pas, c’est faire les mêmes choses que Lui. C’est aller le rencontrer dans la prière, dans les sacrements, dans l’adoration et c’est aussi vivre des temps à l’écart, en cœur à cœur avec lui, dans des retraites, des guérisons intérieures, dans le silence de notre cœur.

Ces rencontres personnelles avec Jésus vivant et agissant nous libèrent de blessures, de traumatismes empêchant l’action de l’Esprit Saint en nous. Il est important de lui donner de la place en nos cœurs, la première place et de désirer le recevoir en plénitude.

Cela ne se fait pas en un instant, c’est l’histoire de toute une vie. Se reconnaître pécheur, crier vers le Seigneur, lui demander son Esprit Saint et croire qu’il entend notre prière et qu’il l’exauce toujours : voilà ce que nous devons faire et refaire.

Il faut demander la grâce de la fidélité. Fidélité à la prière, choisir et rechoisir Dieu, sa Volonté, son projet d’amour, se donner entièrement à lui et attendre de lui qu’il prenne toute la place en nous. Alors nous pourrons dire comme saint Paul : «Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi.»

Voilà ce qu’est pour moi l’effusion de l’Esprit Saint.

Carmelle Jetté

Le Jourdain

Nouvelle page au menu : « Puissance d’intercession »

Dans le cadre du 40ième anniversaire de fondation et suite à un colloque sur l’INTERCESSION, l’équipe du Jourdain met en ligne des intentions de prières dont vous êtes invités à participer et devenir un maillon de cette chaîne de priants et priantes, les intentions particulières seront priées pendant 9 jours (neuvaine) et seront changées pour un autre 9 jours et ainsi de suite…

Le Synode sur la Famille…

Mes attentes face au synode sur la famille.
Le synode sur la famille se situe dans le cadre des objectifs fixés par Vatican II. Le Saint Pape Jean-Paul II, en novembre 1981, avait produit un document  afin de venir en aide aux familles. Ce synode nous est donné afin qu’on réalise l’importance de la famille, qu’on se penche sur leur besoin et qu’on établisse des moyens de les aider. Notre Pape François, sous la mouvance de l’Esprit Saint, a donc voulu compléter le travail du Pape Jean-Paul II en précisant la position de l’Église face à la famille.

C’est une mission dans la charité, la fidélité et la vérité. On y souligne l’importance de la famille. La famille doit être au centre de l’attention des humains et de l’Église. Aucune association ne peut remplacer la famille.Il faut accompagner les couples et les familles. Le mariage est un chemin de sainteté comme toute vie, soit religieuse ou le célibat.

Le défi du synode est vérité et charité.
Vérité dans la Parole de Dieu et la charité dans l’accueil et l’accompagnement des personnes et des couples. Il est important de faire vivre une rencontre personnelle aux personnes avec le Christ. La position de l’Église sur, ce que doit être la famille, est appuyée sur la Parole de Dieu qui ne peut subir aucun changement.

Il est dit qu’on ne doit ni enlever, ni ajouter une virgule à la Parole de Dieu. Mon plus grand désir est que la Parole de Dieu soit vécue en plénitude au niveau de la famille tout en offrant des services et en étant proche des personnes qui vivent des déchirements et des ruptures extrêmement douloureuses.

Nous avons besoin de conversion et si la famille est en crise, c’est que le monde entier est loin du plan d’Amour du Christ pour le monde. Prions pour la conversion du peuple de Dieu, alors les familles seront porteuses de grâces et de bénédictions. Que la vérité de la Parole de Dieu soit vécue par tous et que la charité se vive dans notre monde.
Carmelle Jetté

43 années de Providence au Jourdain

historique3-centre[1] Photo du centre le Jourdain

PLUS DE 40 ANNÉES DE PROVIDENCE AU JOURDAIN…

Bonjour chers frères et sœurs,

Lors de la belle fête de Notre Dame de Lourdes, je me suis rappelée qu’en ce jour, il y a déjà 11 ans, nous débutions une levée de fonds. Celle-ci avait pour but de recueillir de l’argent en vue de construire une nouvelle maison avec chambres qui pourrait accueillir des retraitants au Centre Charismatique Le Jourdain.

Soutenus par la force de L’Esprit Saint, par l’intercession de la Vierge Marie et de Saint Joseph, nous avancions dans la foi afin de réaliser ce beau projet pour la maison du Seigneur. Dix années sont passées et nous vivons jour après jour plein d’expériences de Providence dans notre milieu.

En 2019, cela fait 43 ans d’apostolat, d’accueil et d’évangélisation. Que de bénédictions ont parsemé le vécu du Centre Charismatique Le Jourdain depuis sa fondation !

De plus, en 2019, cela fait 11 ans que nous sommes dans notre nouvelle maison.

Le signe de la croix…

 

016 « On se marque souvent avec peu de respect du signe de la croix, sans songer que c’est le signe des humiliations que Jésus-Christ a endurées pour nous. Dès votre réveil, faites le signe de la croix, et souvenez-vous qu’il vous indique tout d’abord que la journée qui commence doit être un pas courageux à la suite de Jésus-Christ. Au commencement des actions de quelque importance, faites le signe de la croix. Nous ne saurions trop nous rappeler qu’il faut les imprimer de l’esprit chrétien. Marquez-vous de ce signe auguste dans les moments où votre cœur est attristé… quand vous avez quelque souffrance physique ou morale ou à essuyer quelque assaut de la tentation. Ce signe sacré est l’effroi du démon, tandis qu’il rapproche de vous votre ange gardien. »

Avis spirituels pour servir à la sanctification des âmes (LXXIV), Seconde édition, Nancy, 1863.

À vous pierres vivantes du Jourdain et de l’Église…

Grand merci à nos collaborateurs et affiliés,

En ce début de l’année de la miséricorde, nous venons vous témoigner notre
gratitude pour votre soutien à la mission du Centre Charismatique le Jourdain.

Votre contribution financière, votre soutien dans la prière ainsi que votre
implication dans le vécu de l’œuvre, nous permettent d’être miséricorde pour
tous ceux que le Seigneur nous envoie; pauvreté financière parfois, mais
toujours pauvreté spirituelle et même  absence de Dieu.

Cette rencontre personnelle avec Jésus-Christ que les gens vivent dans notre
maison leur donne cette Vie Nouvelle promise par notre Seigneur.

Permettez-nous de vous exprimer notre sincère gratitude pour votre
contribution indispensable à la mission du Jourdain. Au nom du Conseil
d’Administration et de l’équipe de bénévoles qui travaillent au Centre le
Jourdain, nous vous disons, un GRAND MERCI!

Votre soutien financier nous conforte dans notre mission et grâce à vous,
le Jourdain continue sa mission d’évangélisation.
Comme Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, merci d’être avec nous l’amour au
cœur de l’Église.

Meilleures salutations, grâces et bénédictions en Jésus, Marie et Joseph.

Père Parfait Magloire Mbida / Carmelle Jetté / Paul Salvas
Animateur spirituel                           coordonnatrice         président

« Le mariage est un chemin de sainteté »

bienvenue2-centre

« Le mariage est un chemin de sainteté » : Le Synode sur la famille, vu par Carmelle Jetté du Jourdain

Le synode sur la famille se situe dans le cadre des objectifs fixés par Vatican II. Le Saint Pape Jean-Paul II, en novembre 1981, a produit un document, Familiaris Consortio afin d’apporter un soutien aux familles.

Notre Pape François, sous la mouvance de l’Esprit Saint, a donc voulu compléter le travail du Pape Jean-Paul II en précisant l’aide de l’Église auprès des familles dans le besoin. Au cœur de cette préoccupation se situe une présence appuyée sur  la  Vérité et la Charité. La Vérité parce qu’on ne peut changer la Parole de Dieu qui est immuable et la Charité, afin qu’on accueille chacun dans sa particularité et qu’on lui offre une présence et un accompagnement qui pourront le guider dans leur cheminement.

On souligne l’importance de la famille, qui doit être au centre des préoccupations de l’humanité et de l’Église. Aucune association ne peut remplacer la famille. Il faut accompagner les couples et les familles. Le mariage est un chemin de sainteté comme toute vie, soit religieuse ou célibataire.

Mon plus grand désir, pour ce synode, est que la Parole de Dieu soit vécue en plénitude au niveau de la famille tout en offrant des services et en étant proche des personnes qui vivent des déchirements et des ruptures extrêmement douloureuses.  Il faut offrir aux couples et aux familles des temps de rencontre avec le Seigneur que ce soit des retraites ou des guérisons intérieures ainsi que de l’accompagnement.

Nous avons tous besoin de conversion et si la famille est en crise, c’est que le monde entier s’est éloigné de son créateur. Prions pour la conversion de tous et chacun de nous, alors les familles seront porteuses de grâces et de bénédictions et il y aura beaucoup moins de couples en difficultés.

Que la vérité de la Parole de Dieu soit vécue par tous et que la charité se vive dans notre monde. Voilà ma pensée : des familles saines dans un peuple sain.

Carmelle Jetté
Coordonnatrice
Centre charismatique Le Jourdain

C’est quoi la guérison intérieure?

Dans le courant de grâce que nous apporte le Renouveau Charismatique Catholique, nous soulignons de façon particulière la guérison intérieure (agape thérapie) qui est la guérison par l’amour compatissant de Dieu. C’est la paix, la joie et l’amour que Jésus fait circuler dans une assemblée de priants.

Nous savons que la blessure première de tous les êtres humains est la coupure de l’amour de Dieu, conséquence du péché originel. Toutes les blessures qui succèdent ne sont que renforcement de cette blessure première. D’où l’importance de se tourner vers la source de toute guérison qui est le Christ Sauveur.

Une démarche de guérison intérieure vient puiser dans l’amour miséricordieux de notre Seigneur, dans ce trésor infini de bénédictions, des grâces de liberté toujours plus grande.

Au temps des apôtres, Jésus guérissait et libérait les personnes qui le suppliaient dans la foi. Aujourd’hui encore, avec la même puissance et la même compassion, Jésus soulage, libère et guérit ceux qui se tournent vers lui.

La Parole de Dieu nous dit en Mc 16, 17-18 «Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon Nom, ils imposeront les mains aux malades et ceux-ci seront guéris.» Elle nous dit aussi : « En mon Nom, ils feront des choses encore plus grandes que moi». Jésus est l’unique intercesseur entre Dieu et les hommes.

Lors des guérisons intérieures, nous accueillons les personnes au Nom de Jésus, nous écoutons leur demande et nous prions dans la foi, en son Nom, afin qu’elles soient libérées et guéries. Aussi, nous invitons les personnes à s’ouvrir au pardon face à ceux qui les ont blessées. Vouloir pardonner, même l’impardonnable, est source de libération. À ce moment, le Seigneur vient lui-même faire le pardon dans le cœur des personnes blessées et ainsi, il les dégage.

Au cours de nos sessions, nous déposons dans le cœur de Jésus toute l’histoire de vie des personnes et nous demandons au Seigneur de les toucher, de manifester sa puissance de libération. Chaque étape est présentée, puis il y a lecture de la Parole de Dieu qui est méditée et priée. Ce que Jésus a vécu est chemin de guérison pour nous : «l’Annonciation», notre conception, «La Naissance de Jésus», notre naissance, «Laissez venir à moi les petits enfants», notre petite enfance…etc.

À chaque étape, il y a une démarche où Jésus Eucharistie vient rencontrer personnellement chacun des participants. À ce moment, il les visite dans les profondeurs de leur être et il y a imposition des mains.

Puis, nous avons une rencontre avec un accompagnateur afin que la personne exprime ce qu’elle vit. Cette écoute est déjà libération, puis nous prions les besoins de cette personne.

L’Esprit Saint nous enseigne qu’il n’y a pas de cheminement sans guérison intérieure et aussi, qu’il n’y a pas de guérison intérieure sans cheminement spirituel. Chaque rencontre avec Jésus Sauveur et Libérateur nous fait grandir dans la foi et la confiance en Dieu.

L’Eucharistie, l’adoration et la récitation du chapelet au quotidien sont la colonne vertébrale de nos guérisons intérieures.

Chaque personne qui vient vivre cette activité repart habitée d’une espérance nouvelle, d’une confiance renouvelée en Dieu et d’une piété nourrie et guidée par l’Esprit Saint.

Mais je pense qu’il n’y a pas de mots pour expliquer ce qui se vit dans ces sessions. C’est une rencontre personnelle avec Jésus-Christ qui séduit le cœur des personnes, qui les transforme et qui leur donne un cœur nouveau, un esprit nouveau.

Chaque baptisé a la responsabilité d’être pierre vivante dans cette construction qu’est l’Église du Christ et plus nous sommes remplis de sa présence, plus nous pouvons proclamer qu’il est bien vivant et que le Royaume de Dieu est arrivé jusqu’à nous.

Que toute gloire soit rendue à la Trinité Sainte, Père, Fils et l’Esprit Saint, qui se donne gratuitement, par amour. Amen! Alléluia!

Voilà en quelques mots ce qui se vit lors de nos sessions de guérison intérieure.

BIENVENUE À CHACUN DE VOUS,

Carmelle Jetté

Centre Charismatique Le Jourdain, informations et inscription au : 514-648-5111