ANNÉE 2016-2017….

Année qui s’est vécue sous le thème : La Providence au Jourdain.

Après avoir fait un rappel des quarante années de Providence lors de notre souper bénéfice annuel, nous avons poursuivi dans cet élan de foi et d’action de grâce notre dernière année d’évangélisation.

Des événements heureux et moins heureux nous ont permis de remercier comme nous le dit Job dans sa parole : « Si nous remercions pour ce qui va bien, pourquoi ne pas remercier le Seigneur pour ce qui va moins bien?»

C’est dans la foi que nous avons assumé le départ de notre animateur spirituel, assurés que le Seigneur ne fait jamais défaut, il ne nous laisse pas seul…«Je suis avec vous, tous les jours, jusqu’à la fin des temps.» nous dit la Parole de Dieu.

À ce moment, tous et chacun d’un même cœur, nous nous sommes unis afin de soutenir la mission au cours de tout le bouleversement que cela impliquait.

Je ne peux que remercier le Seigneur pour ce mouvement d’entraide qui s’est vécu, pour la collaboration généreuse des prêtres et de l’équipe de bénévoles.

Nous entrevoyons une nouvelle année pastorale sous le regard du Maître de la moisson qui accompagne et dirige ses ouvriers tout au long de cette mission qui se fait de plus en plus abondante et qui porte beaucoup de fruits.

Merci Esprit Saint pour cette touche de ton amour qui harmonise, qui favorise l’unité dans la charité.

L’équipe du Jourdain

 

« L’Église de Dieu qu’il s’est acquise par son sang »

CATÉCHÈSE BAPTISMALE DE SAINT JEAN CHRYSOSTOME

Veux tu savoir quelle vertu possède le sang du Christ ? Revenons à ce qui en a été la figure, aux récits anciens de ce qui s’est passé en Égypte. ~

Moïse dit : « Immolez un agneau sans tache et marquez vos portes de son sang. » Que dis-tu, Moïse ? Le sang d’un animal sans raison peut-il sauver des hommes doués de raison ? Oui, dit Moïse, non pas parce que c’est du sang, mais parce qu’il est la figure du sang du Seigneur. À présent, au lieu des portes marquées par le sang de la préfiguration, le diable voit sur les lèvres des fidèles le sang de la vérité préfigurée marquer la porte de ce temple du Christ qu’ils sont maintenant ; à plus forte raison va-t-il donc battre en retraite ! ~

Veux tu connaître encore par un autre biais la vertu de ce sang ? Vois d’où il a commencé à couler et d’où il a pris sa source : il descend de la croix, du côté du Seigneur. Comme Jésus déjà mort, dit l’Évangile, était encore sur la croix, le soldat s’approcha, lui ouvrit le côté d’un coup de sa lance et il en jaillit de l’eau et du sang. Cette eau était le symbole du baptême, et le sang, celui des mystères. ~ C’est donc le soldat qui lui ouvrit le côté ; il a percé la muraille du temple saint ; et moi, j’ai trouvé ce trésor et j’en ai fait ma richesse. Ainsi en a-t-il été de l’Agneau : les Juifs égorgeaient la victime, et moi j’ai recueilli le salut, fruit de ce sacrifice.

Et il jaillit de son côté de l’eau et du sang. Ne passe pas avec indifférence, mon bien-aimé, auprès du mystère. Car j’ai encore une autre interprétation mystique à te donner. J’ai dit que cette eau et ce sang étaient le symbole du baptême et des mystères. Or, l’Église est née de ces deux sacrements : par ce bain de la renaissance et de la rénovation dans l’Esprit, par le baptême donc, et par les mystères. Or, les signes du baptême et des mystères sont issus du côté. Par conséquent le Christ a formé l’Église à partir de son côté, comme il a formé Ève à partir du côté d’Adam.

Aussi saint Paul dit-il : Nous sommes de sa chair et de ses os, désignant par là le côté du Seigneur. De même en effet que le Seigneur a pris de la chair dans le côté d’Adam pour former la femme, ainsi le Christ nous a donné le sang et l’eau de son côté pour former l’Église. Et de même qu’alors il a pris de la chair du côté d’Adam, pendant l’extase de son sommeil, ainsi maintenant nous a t-il donné le sang et l’eau après sa mort. ~

Vous avez vu comment le Christ s’est uni son épouse ? Vous avez vu quel aliment il nous donne à tous ? C’est de ce même aliment que nous sommes nés et que nous sommes nourris. Ainsi que la femme nourrît de son propre sang et de son lait celui qu’elle a enfanté, de même le Christ nourrit constamment de son sang ceux qu’il a engendrés.

Un choix de Carmelle

Comment ne pas te louer !

 Chemin de croix – chapelle du Jourdain

COMMENT NE PAS TE LOUER… COMMENT NE PAS TE LOUER…

Dans ta Parole Seigneur, tu nous invites à te louer sans cesse; peu importe ce que nous vivons sachant bien que tu peux tirer le plus grand bien de tout ce qui se vit.

En ce temps où nous voyons la nature se réveiller, nous méditons ta Résurrection, ta Victoire assurée sur le mal, la mort et le péché.

Te remercier, pour ce qui est bon, mais aussi pour ce qui est moins bon…

Te faire confiance malgré toutes les persécutions, les violences et toutes les insécurités que cela nous fait vivre.

OUI! CHRIST EST VIVANT, il nous ouvre les portes de l’éternité, il n’a pas perdu contrôle. Combien de guérisons, combien de résurrection il a opéré et continue d’opérer. Nous savons que -Tout pouvoir lui a été donné au ciel, sur la terre et aux enfers et que toutes langues proclament : -Jésus Christ est Seigneur à la gloire de Dieu le Père.-

Ensemble proclamons sa grandeur, sa puissance et sa miséricorde et prions pour la paix dans le monde.

Joyeuses Pâques à chacun de vous,

L’équipe du Jourdain

 

Soirée d’action de grâce 31 déc 2020

Soirée d’action de grâce au Jourdain pour terminer l’année

  • Au Jourdain  de 20 h à 24 h le 31 déc 2018
  • Avec le Père Ruphin Isay Onkiri
  • Thème:’Peuple choisi pour la louange, chante ta joie, Alléluia’.

19h45 : Accueil
20h00 : Chapelet médité
20h30 : Adoration animée (chant à l’Esprit Saint)
21h00 : Adoration silencieuse
21h30 : Enseignement du père Ruphin Isai
22h10 : Adoration silencieuse, méditation sur l’enseignement
22h20 : Pause
22h30 : Témoignage
23h30 : Eucharistie
Minuit : Échange de la paix
00 h15 : Gouter fraternel. Si possible, on apporte un plat.

Que cette soirée d’Action de grâce soit pour vous libération et guérison et que le Seigneur vous comble de sa Paix, de sa Joie et de son Amour.

La prière est la lumière de l’âme…

Le bien suprême, c’est la prière, l’entretien familier avec Dieu. Elle est communication avec Dieu et union avec lui. De même que les yeux du corps sont éclairés quand ils voient la lumière, ainsi l’âme tendue vers Dieu est illuminée par son inexprimable lumière. La prière n’est donc pas l’effet d’une attitude extérieure, mais elle vient du coeur. Elle ne se limite pas à des heures ou à des moments déterminés, mais elle déploie son activité sans relâche, nuit et jour.

En effet, il ne convient pas seulement que la pensée se porte rapidement vers Dieu lorsqu’elle s’applique à la prière; il faut aussi, même lorsqu’elle est absorbée par d’autres occupations – comme le soin des pauvres ou d’autres soucis de bienfaisance -, y mêler le désir et le souvenir de Dieu, afin que tout demeure comme une nourriture très savoureuse, assaisonnée par l’amour de Dieu, à offrir au Seigneur de l’univers. Et nous pouvons en retirer un grand avantage, tout au long de notre vie, si nous y consacrons une bonne part de notre temps.

La prière est la lumière de l’âme, la vraie connaissance de Dieu, la médiatrice entre Dieu et les hommes. Car la  prière se présente comme une puissante ambassadrice, elle réjouit, elle apaise l’âme.

Lorsque je parle de prière, ne t’imagine pas qu’il s’agisse de paroles. Elle est un élan vers Dieu, un amour indicible qui ne vient pas des hommes et dont l’Apôtre parle ainsi: Nous ne savons pas prier comme il faut, mais l’Esprit lui-même intervient pour nous par des cris inexprimables.

Une telle prière, si Dieu en fait la grâce à quelqu’un, est pour lui une richesse inaliénable, un aliment céleste qui rassasie l’âme. Celui qui l’a goûté est saisi pour le Seigneur d’un désir éternel, comme d’un feu dévorant qui embrase son coeur.

Lorsque tu la pratiques dans sa pureté originelle, orne ta maison de douceur et d’humilité, illumine-la par la justice; orne-la de bonnes actions comme d’un revêtement précieux; décore ta maison, au lieu de pierres de taille et de mosaïques, par la foi et la patience. Au-dessus de tout cela, place la prière au sommet de l’édifice pour porter ta maison à son achèvement. Ainsi tu te prépareras pour le Seigneur comme une demeure parfaite. Tu pourras l’y accueillir comme dans un palais royal et resplendissant, toi qui, par la grâce, le possèdes déjà dans le temple de ton âme.« 

Saint Jean Chrysostome: Homélie du Ve siècle, préparé par l’Institut de Spiritualité:
Université Pontificale Saint Thomas d’Aquin

Dans les mots du Pape François

Nous avons essayé tant de fois et durant tant d’années de résoudre nos conflits avec nos forces et aussi avec nos armes ; tant de moments d’hostilités  et d’obscurité, tant de sang versé, tant de vies brisées, tant d’espérances ensevelies, mais nos efforts ont été vains.

A présent, Seigneur, aide-nous Toi! Donne-nous Toi la paix, enseigne-nous Toi la paix, guide nous Toi vers la Paix. Infuse en nous le courage d’accomplir des gestes concrets pour construire la paix.

 « Seigneur, Dieu d’Abraham et des prophètes, Dieu  Amour qui nous a créés et nous appelle à vivre en frères : donne-nous la force d’être chaque jour des artisans de paix ; donne-nous la capacité de regarder avec bienveillance tous les frères que nous rencontrons sur notre chemin.  Rends-nous disponibles à écouter le cri de nos concitoyens qui nous demandent de transformer nos armes en instruments de paix, nos peurs en confiance et nos tensions en pardon. Et que du cœur de chaque homme soient bannis ces mots : division, haine, guerre ! Seigneur, a-t-il prié, désarme la langue et les mains, renouvelle les cœurs et les esprits, pour que la parole qui nous fait nous rencontrer soit toujours « frère », et que le style de notre vie devienne : shalom, paix, salam ! Amen ». 

Pape Francois, Extraits de l’Invocation pour la Paix prononcée en juin 2014

Appréciation et bons Voeux…

Bonjour à chacun de vous,

Au terme de cette année 2016, je tiens à vous communiquer mon appréciation et ma reconnaissance pour la belle collaboration que vous avez apportée à la réalisation de la mission du Jourdain.À quelque niveau que ce soit, vous avez été précieux voir même indispensables au succès de chacune des activités vécues au cours de cette année ainsi qu’à la bonne marche de l’oeuvre au quotidien..
Nous ne pouvons que rendre grâce au Seigneur pour cette mission au service de son peuple dans la souffrance. C’est en son Nom que nous allons de l’avant et que nous proclamons: -Jésus est vivant. Nous en sommes témoins.- Le Seigneur se cherche des apôtres au coeur de feu et vous en êtes.
Merci de continuer, selon le charisme qui vous est propre, à remplir votre mission de Baptisés et de Pierres vivantes de l’Église du Christ. Notre monde a besoin de vous. Bon temps de repos et de réjouissances dans vos familles. Restons unis dans la prière,
Carmelle

creche-de-noel

Joyeux  Noël et Bonne Année 2017

Chers collaborateurs et amis du Jourdain, en cette année où nous fêtons les 40 années du Jourdain, nous sommes dans l’espérance en ce Dieu qui se donne en Jésus son Fils. La mission se continue…avec vous. Que ce Noël soit le plus beau…Que la nouvelle année soit remplie de consolations et de bénédictions.

 À tous et à toutes,

Bon temps des fêtes!

Carmelle et Jean Paul Jetté